Le financement de la VAE

L’accompagnement et le financement de la VAE sont pris en charge par différents dispositifs.

Mais seules les certifications enregistrées au RNCP sont accessibles à la VAE, donc susceptibles d’être prises en charge.

Vous êtes salarié

Plusieurs options sont possibles :

1 – La VAE est à l’initiative de votre employeur (avec accord du salarié)

Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de formation de votre entreprise.

2 – La  VAE relève de votre initiative dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Les actions d’accompagnement à la VAE font partie des formations éligibles au CPF.

La prise en charge financière est assumée soit par votre employeur –s’il a conclu un accord triennal de gestion en interne du CPF- soit par l’Opca dont relève votre entreprise.

3 – La demande VAE relève de votre initiative dans le cadre du congé VAE sur le temps de travail.

Lorsque vous souhaitez entreprendre une démarche de VAE à votre initiative, vous avez droit à un congé pour VAE (CVAE) d’une durée de 24 heures, consécutives ou non. Ce congé vous permet de vous absenter sur votre temps de travail. Soit pour participer aux épreuves de validation, soit pour bénéficier d’un accompagnement à la préparation de votre validation.

4 – La demande de VAE relève de votre initiative et est effectuée hors temps de travail.

Ainsi vous pouvez décider de faire une VAE hors de votre temps de travail et donc sans demander d’autorisation d’absence à votre employeur. Et dans ce cas, vous vous adressez directement à l’Opacif dont relève votre entreprise. Et ceci afin de vous renseigner sur les possibilités de prise en charge financière des dépenses relatives à votre démarche. Frais d’inscription, actions de validation, constitution du jury….

Vous êtes demandeur d’emploi

Lors de l’entretien, votre conseiller peut vous proposer d’entrer dans une démarche de VAE. Mais vous pouvez vous-même demander à en bénéficier si vous remplissez les conditions d’expérience requises en rapport avec la certification visée. Ainsi un formulaire de demande d’aide à la VAE est proposé par Pôle Emploi et rempli lors d’un entretien avec un conseiller.

Consultez la fiche outil : Formulaire de demande d’aide à la VAE

Dépenses prises en charge

L’aide à la VAE est destinée à couvrir les dépenses relatives :

  • aux frais d’inscription auprès de l’organisme certificateur,
  • et prestations d’accompagnement,
  • aux actions de validation proprement dites. Frais de constitution du jury, de déplacement, de copie, de timbres. Ainsi que tous les frais liés à la mise en situation tels que l’achat ou la location de matériel.
    Vous avez signé un contrat de sécurisation professionnelle CSP.

    Les actions d’accompagnement à la VAE font partie des formations éligibles au CPF. Si vous êtes visé par une procédure de licenciement économique et que vous avez adhéré à un CSP, vous pouvez mobiliser votre CPF pour suivre une action d’accompagnement à la VAE.

Vous êtes bénéficiaire d’un contrat aidé

Le financement de la VAE varie en fonction du type de contrat.

Vous êtes intérimaire

Vous devez faire votre demande auprès du FAF.TT. Consultez le site : http://www.faftt.fr

Vous êtes intermittent du spectacle

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de l’Afdas pour financer votre démarche de VAE. Consultez le site de l’Afdas : www.afdas.com

Vous êtes travailleur handicapé

Vous pouvez bénéficier de compléments pour le financement de la VAE

Consulter le site de l’agefiph http://www.agefiph.fr/Personnes-handicapees/Dossiers-pratiques/Se-former-pour-retrouver-un-emplo

Vous êtes bénévole ou volontaire en service civique

Vous devez vous renseigner auprès du responsable ou du service en charge des ressources humaines de l’association, de la fondation, de l’organisation non gouvernementale à but non lucratif ou de l’organisme public où vous effectuez votre mission,

Vous êtes non-salarié

Si vous êtes travailleur indépendant en général, ou bien travailleur non salarié ressortissant de régimes particuliers tels que les artisans, exploitants agricoles ou exploitants de pêche maritime et de culture marine, vous bénéficiez personnellement d’un droit à la formation. Et ce dès lors que vous êtes à jour du versement d’une contribution spécifique destinée au financement des actions de formation professionnelle continue.

Vous pouvez donc bénéficier de toute action de formation entrant dans le champ de la formation professionnelle continue et, par conséquent, des actions liées à la VAEfinancement de la VAE