Formation ASCA


Assistant de comptabilité et d’administration et compétences associées

Formation ASCA : Titre de niveau IV, codes NSF 314t, 324t , Code CPF 2115

Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Durée de la formation ASCA :   de  147  à   665  heures – en fonction du positionnement –  Et parcours individualisés et modulaires.

Objectifs de la formation ASCA :   

Favoriser l’insertion professionnelle. Et ce par l’acquisition de compétences et de polyvalence. En adéquation avec les besoins actuels d’une entreprise. En incluant gestion, comptabilité informatisée, bureautique, communication professionnelle.

Préparation et passation du titre ASCA. Et ceci selon parcours de formation ASCA. Avec possibilité de passation de la certification UCP (paie), du TOSA qui est une certification bureautique. Et du TOEIC (Test of English for International Communication).

Public :       Toute personne souhaitant exercer le métier de secrétaire comptable et administratif. Et valider ses connaissances par un titre de niveau IV.

Pré requis :  Projet professionnel et si possible expérience professionnelle. En effet une expérience en secrétariat, commerce, comptabilité, paie est un plus.

Mais aussi connaissances de base du traitement de texte et du tableur.

Pédagogie : En face à face pédagogique. Et l’accent est mis sur la pratique à travers des mises en situation. Puis elles sont choisies en fonction des besoins des stagiaires. En effet, les besoins seront définis lors des tests et de l’entretien de positionnement. Mais aussi des évaluations intermédiaires effectuées en cours de formation.

 Intervenants : Formateurs expérimentés en gestion, comptabilité et paye informatisées. Et en informatique/bureautique, en communication professionnelle.

Validation formation ASCA :  Titre ASCA (Assistant de Comptabilité et d’Administration) de niveau IV

Certification UCP si module Paie

Programme* :

 

LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES :

GESTION – COMPTABILITE – PAYE – DROIT COMMERCIAL

La comptabilité générale au quotidien :

– Avec Analyse et traitement des documents.

– Et précomptabilisation, régularisation des écritures…

Suivi de La comptabilité informatisée :

–  Avec la réation et le paramétrage d’un dossier, saisie des écritures, les traitements spécifiques. Puis génération d’une déclaration de TVA,  transfert automatique des écritures. Et suivi des éditions (balance, grand-livre, journaux…)

Puis de la comptabilité en période fiscale :

Avec le contrôle et la justification des écritures. Et la régularisation,et  les travaux d’inventaire. Avec amortissements, stocks, provisions sur créances, emprunt. Puis analyse du bilan, du compte de résultats et annexes, les soldes intermédiaires de gestion

Et de la gestion interne à l’entreprise :

–  En appréhendant les spécificités de la comptabilité analytique.

Avec la préparation des salaires et de la paie :

– Et  les fondamentaux, absences pour maladie, absences non rémunérées, le paramétrage d’un dossier informatisé

Puis des déclarations sociales :

–  Les obligations et la veille sociale, le contrôle des états générés

Suivi du traitement des opérations en relation avec l’administration fiscale et

Mais aussi des organismes sociaux :

–  transmission et dématérialisation et procédures

Et du droit commercial : les statuts (forme, objet… de l’entreprise, le registre de commerce, les obligations fiscales…)

 

INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE

Utilisation de l’ordinateur en environnement Windows :

– La société de l’information, vocabulaire

–  Et gestion des documents

–  Puis la personnalisation de son environnement de travail

–  Et l’installation de logiciels / matériels

Puis utilisation des outils bureautiques :

–  Avec le traitement de texte Word (mise en forme/en page de courriers divers, insertion d’images, de tableaux, publipostage, gestion de documents longs : styles, mode plan, index, tables des matières…)

–  Puis le tableur Excel : mise en forme et mise en page de tableaux divers, insertion de graphiques, de calculs. Et les formules et fonctions, fonctions conditionnelles… gestion des données : tableaux croisés dynamiques, sous-totaux…)

– Suivi du logiciel de présentation Powerpoint. Avec lacréation de présentations, l’utilisation des masques, insertions d’animations, gestion du diaporama…

Utilisation d’Internet :

– Avec les recherches et ressources sur Internet

–  Puis la messagerie électronique et autres moyens de communication

–  Et outils de communication : mettre en avant une entreprise sur Internet

LES COMPETENCES ASSOCIEES :

AMELIORER SES ECRITS PROFESSIONNELS

–  En adaptant son écrit selon le type de document, le destinataire

–  Et s’approprier les règles d’un écrit professionnel efficace

–  Enfin, améliorer ses compétences syntaxiques et lexicales

 

Mais aussi les MATHEMATIQUES

– En maîtrisant les fondamentaux : ratios, pourcentages…

– Et les calculs commerciaux et les statistiques

 

Et l’ANGLAIS EN ENTREPRISE

Présentations et salutations

–  Se présenter, présenter quelqu’un

– Puis  demander à son interlocuteur de se présenter

– Et suivi des formules de politesse

Puis l’accueil physique professionnel

–  Accueillir des clients/visiteurs étrangers

–  Puis présenter sa fonction, son entreprise, ses collaborateurs

–  Enfin répondre aux demandes de renseignements

Et l’accueil  téléphonique professionnel

–  Utiliser les formules types de l’accueil

–  Puis prendre ou laisser un message

–  Et demander ou proposer un rendez-vous

Enfin, la communication écrite professionnelle

–  Rédiger un courriel professionnel, une note ou un message

–  Et répondre à une demande de renseignements

 

PREPARER SON RETOUR A L’EMPLOI

Internet pour rechercher un emploi :

–  La recherche d’emploi aujourd’hui : ce qui a changé avec Internet

–  Et les ressources disponibles sur Internet (sites d’offres, annuaires…)

–  Puis les réseaux sociaux professionnels

Préparer sa candidature :

–  Faire le point sur son parcours et son projet professionnel

–  Puis faire le point sur ses compétences, notamment celles acquises lors de la formation

–  Enfin, connaître le marché de l’emploi régional

 

CAS PRATIQUE ENTREPRISE

–  Mettre en pratique et consolider les connaissances acquises lors de la formation. Et ce à travers des cas pratiques issus de cas d’entreprise.

 

* Ce programme est susceptible d’être modifié en fonction du niveau et des objectifs du stagiaire.